ART ET TISSAGES

La soie : lever le mythe de la fragilité

La soie peut être si fine, si délicate qu’elle a parfois à tord une réputation de fragilité.

Elle a également la réputation d’être difficile d’entretien.

Je souhaite ici lever ce voile d'a priori sur la soie.

Le filament de soie issu des cocons de bombyx est en réalité très solide.

Il a d’ailleurs depuis longtemps été analysé par les scientifiques qui voulaient percer son secret.

Faites un test : Enroulez un fil de soie de bonne qualité N40, c’est à dire grosseur cordonnet pour couture forte sur vos index : Je vous défie de le casser en tirant juste dessus.

Il y a dans le commerce beaucoup d’écharpes en soie venant d’asie, très légères à petits prix, qui ont coûté à la soie sa mauvaise réputation. C’est exacte cette soie se file facilement. Il s’agit souvent de fils faits avec des déchets de soie, et/ou tissés de manière très lâche, ce qui affecte la solidité du tissus.

Je porte sur moi en ce moment même une chemise de soie très épaisse qui a l'aspect de la toile de jute, mais avec le moelleux, la douceur et le confort de la soie.

Je l'ai confectionnée il y a ... 25 ans !!!

Elle n'a pas bougé d'un poil !!! ou plutôt, si, elle est plus douce et plus moelleuse.

En effet, la soie se bonnifie de lavage en lavage.

Elle a été lavée des dizaines de fois et parfois même à la machine !!!

Si la peinture ou la teinture a été faite dans les règles de l'art, avec une bonne fixation à l'étuve en ce qui concerne les teintures chimiques, 25 ans plus tard, les couleurs sont toujours aussi vives et la soie toujours aussi belle.

Pour la teinture végétale, mis à part les teintures de grands teints, la couleur est moins solide. Celle-ci peut pâlir un peu, mais la soie, ne perdra pas à être lavée.

Donc, il n’y a pas pas d'hésitation à avoir : vous pouvez laver vos soies.

Des conseils d'entretien de la soie sont également offerts dans cette bibliothèque, et envoyés avec tout achat d'une soie.

Voilà, en tant que professionnelle de la soie, c'est une précision que je voulais donner, car j'ai trop souvent entendu de réflexions erronées portées par ce mythe de fragilité et de difficulté d'entretien.

La Teinture Végétale : Grand Teint, Petit Teint, Quelles Granties ?

Teintures Végétales : Grand Teint, Petit Teint, Quelles garanties ?

En teinture végétale, on parle de grand teint et de petit teint.

Le grand teint résiste au temps, au lavage et au soleil, à la lumière.

Le petit teint n’est pas fiable et passe ou change de teinte, à l’une ou l’autre, voir plusieures de ces expositions

Les plantes grand teint ont été répertoriées différemment selon les époques, dans une réglementation détaillée. Elles sont peu nombreuses.

Généralement, en plantes cultivées dans nos régions, originaires ou importées, sont connues comme plantes grand teint :

La gaude pour le jaune,
Le pastel, le guède et l’indigo pour le bleu,
Le carthame et la garance pour le rouge,
Les plantes à tanin (écorces et feuilles d’arbres en général).

Ormi les plantes, est classé également grand teint, la cochenille (rouge)

Dans la passé, l’exigence était grande car la recherche en teinture était surtout motivée par la valeur des tapisseries qui devaient garder l’intensité des couleurs au fil du temps, car le plus grand ennemi de la teinture végétale est le soleil, la lumière du jour en général.

Lorsque que l’on sait que certaines tapisseries nécessitaient le travail de 5 ou 6, voire 10 personnes, pendant plusieurs mois, on comprendra cette stricte réglementation.

La teinture pour un habit n’a donc pas cette exigence de traverser le siècles. En revanche, l’habit sera lavé et relavé.

De multiples procédés de cuisson et fermentation sont employés en teinture végétale, en trempant les fibres des durées différentes, une fois ou plusieurs fois, et avec ajout ou non de mordant ou de post bains. Une plante qui ne résistera pas au lavage ou à la lumière teinte d’une manière, deviendra grand teint utlilisée d’une manière différente.

Je m’efforce donc de proposer des teintures le plus résistantes possibles, en alternant les procédés, au plus fiable possible, en oxydant les bains à l’air avant de les teindre, en ajoutant un peu de plante grand teint au bain, ou encore par fementations successives. Une plante grand teint ajoutée dans le bain confère aux plantes petit teint, sa solidité.

Toutefois, si vous constatez qu’un produit de teinture végétale acheté sur ce site a trop pâlit, je vous invite à me contacter pour trouvez un dédommagement.

Je ne pourrais pas garantir la même nuance. De plus, la teinture végétale est tributaire des saisons...

je peux néanmoins vous offrir un autre produit, ou le reteindre.

Vous pouvez visiter les teintures ici

Entretien de la Soie

Entretien de la Soie

Lavage :

La soie, lorsqu’elle est peinte et teintée à la main, puis fixée à la vapeur convenablement, non seulement supporte bien d’être lavée, mais elle en ressort embellie à chaque fois.

Certaines règles cependant, doivent être respectées.

Pour les soies peintes aux encres chimiques :

Ces soies sont fixées à l'étuve pendant deux heures et la couleur est garantie très solide.

Lavez la soie à la main, seule, (sans autre ouvrage).

La soie doit être lavée à l’eau tiède ou froide. La température ne doit pas dépasser 35°centigrades (113° farenheit).
Un léger dégorgement de couleur peut être observé, surtout lorsque les couleurs sont intenses. Ce dégorgement n’est pas anormal.

Utilisez un détergent doux ou du savon à paillettes.
frottez tout doucement mais ne laissez pas tremper la soie dans l'eau pendant de longues périodes.

Rincer abondamment et plusieurs fois à l’eau tiède, essorez très légèrement.

Roulez la soie dans une serviette éponge pour retirer le surplus d’eau.
Laissez sécher loin d’une source de chaleur et à l’abri du soleil, jusqu’à obtention d’un tissus un peu humide.

Pour une soie de grand format comme vous pourrez en trouver souvent sur ce site, bien évidemment il vous serait difficile de la rouler dans une serviette éponge.

Vous pouvez la poser à plat sur un séchoir à linge, si la forme de celui-ci convient, en posant des serviettes dessous.
Ou encore, si vous n’avez pas de séchoir à linge adapté, vous pouvez la suspendre sur un fil par le milieu, en posant des serviettes sous la soie. Même avec les serviettes éponges, il vous sera peut-être nécessaire de disposer des serpillières en dessous pour absorber le surplus d’eau.

Vous pouvez plier la soie en deux (comme sur la photo, on aperçoit la serviette bleue pâle), en mettant une serviette éponge entre les deux lés de façon à ce que les deux pans ne se touchent pas.

La règle générale est que le tissus ne doit jamais se toucher en deux points de façon prolongée, ce qui aurait pour effet que l’un déteigne sur l’autre et le marque d’une tache. Ce risque est minime, mais c'est tout de même une précaution à observer.


Les soies teintes avec des teintures végétales. Les plantes tinctoriales peuvent être grand teint ou petit teint. Des explications spécifiques vous sont communiquées avec l'acquisition d'un ouvrage.

Repassage :

La plupart des foulards ou tentures n'ont ni endroit ni envers.

Repassez la soie à peine humide en réglant votre fer sur le thermostat “soie”.
Si elle est sèche, humidifiez la.
N’insistez pas sur les coutures.


Le Noeud Chinois

Voici un noeud assez facile à réaliser et il donnera une belle forme au foulard noué autour du cou.

Si vous n’êtes pas entraîné, vous pouvez le former sur une table, puis passer ensuite le foulard autour du cou.

Avec les soies fines, très vaporeuses, vous pouvez modeler des formes différentes.

L’aspect d’une fleur est tout à fait approprié pour un foulard un peu long.

Vous pourrez voir en navigant sur les produits d’autres façons de nouer les foulards ou les écharpes.


Présent en ma Mémoire

[Le paysage de rizière dans la campagne japonaise derrière le shoji de la chambre. C’était un champ vert tendre qui s’étendait au loin et très largement. Une lumière, à l’intensité élevée par la nature humide des feuilles de riz, dégageait une aura au-delà, vers le champ d’herbes déjà un peu séchées par le soleil. Le vert de la rizière était un vert tendre de printemps, vif et doux, sous une lumière d’été chaude.

Une sensation d’intimité émanait de derrière les shoji.
La rizière était lointaine.

La lumière qui filtrait à travers le papier de riz un peu vieux était jaunie.

Mais l’ensemble du paysage semblait enveloppé dans une opacité d’un gris pâle, un peu comme une brume qui aurait perdu toute son humidité. Le vert des herbes de rizière devenait lointain, il perdait son aura qu’il étendait tout près de moi.

J’ouvrais le shoji, et le champs de rizière offrait son aura lumineuse à nouveau.

Longtemps après, la sensation la plus forte présente en ma mémoire, est une luminosité intense et douce à la fois ainsi que cette sensation étrange d’un paysage aux contours très nets qui semblent pourtant recouvert d’un voile.

Former les bandelettes














Les hauts de porte sont souvent ornés de bandelettes ornementales terminées en petits rouleaux.

Si ces bandelettes sont frippées ou que les rouleaux sont déformés :

Vous pouvez repasser la bandelette de préférence à la patte-mouille, réglage laine ou cotton.

Si les rouleaux se sont déformés :

Pour obtenir de beaux rouleaux, procédez comme suit :

1 : placez la pièce sur une surface plane et horizontale.

2 : à l’aide d’un vaporisateur ou d’une patte-mouille, humidifier le tiers inférieur de la bandelette.

3 : formez un petit rouleau sur une longueur un peu supérieure à celle souhaitée.

5 : laissez sécher dans cette position. Une fois la pièce suspendue, le rouleau, va garder sa jolie forme tout en se déroulant très légèrement.

Vous pouvez trouver un exemple de ces hauts de porte :

La valeur des Pierres Fines

LA VALEUR DES PIERRES NATURELLES SEMI-PRECIEUSES OU FINES

Afin de vous renseigner un peu sur la valeur des différentes pierres fines, voici une idée assez générale, non exhaustive, des pierres que j’utilise.

Certaines pierres appartiennent à plusieurs valeurs, car pour chaque pierre des qualités différentes existent.

Les critères de qualité des pierres “boules” sont :

La régularité de la taille,
La brillance du poli
La bonne cristalisation pour les pierres cristalisées (améthyste, quartz, agate...)
La couleur
L’absence de givre ou d’incrustation disgracieuse.
La rareté ou pour les gros diamètres, la difficulté de trouver des volumes permettant de tailler des grosse perles. (Lapis lazuli, grenat ...)

Généralement pour catégoriser ces qualités, on utilise (de la plus belle qualité à la moins belle) AAA, AA, A, B.

Les Pierres de petits prix

L’hématite ou hémalite qui est de l’hématite reconstituée
Quartz rose

Certains Jaspes :
Jaspe Paysage
Jaspe rouge,
Jaspe indien
Unakite


Les pierres dans la moyenne

Agates teintées ou naturelles
Améthyste qualité médiocre
Aventurine qualité moyenne
Coquillage
Cornaline
Héliotrope
Jade blanc
Jaspe Bracciate
Jaspe Léopard
Nacre
Oeil de tigre qualité moyenne
Pierre du soleil synthétique ou “goldstone”
cristal de roche qualité médiocre
l’howlite (ressemble à la turquoise)
Ryolite
turquoise reconstituée


Les pierres déjà plus chères

amazonite
Améthyste belle qualité
Aventurine
Corail gorgone
Cristal de Roche qualité optique
Certains jades
jade néphrite
Lapis Lazuli qualité moyenne
Obsidiennes
Oeil de chat
Oeil de tigre de très belle qualité
Oeil de fer
Sodalite
turquoise teintée

Les pierres haut de gamme

Améthyste très belle qualité
Aigue marine
Azurite
Calcédoine encore appelée Agate blue lace
Grenat
Labradorite
Lapis Lazuli très belle qualité
Malachite
Obsidiennes
Lapis Lazuli de belle qualité
Rhodonite
Turquoise naturelle

Et puis :
les perles
Le corail
L’ambre

qui ne sont pas des pierres.

Le Feng Shui

Cet exposé du feng shui est destiné à présenter le feng shui, et ne prétend en rien proposer des conseils ou diagnostics.

En effet, même si l’on définit le feng shui comme un art taoïste chinois, il en est néanmoins une science très sophistiquée, et qui, jusque dans les années 1980 pendant lesquelles il s’est largement diffusé et vulgarisé, n’était transmis que de maître à disciple selon un très long apprentissage.

Le Feng shui a pour but d'harmoniser et équilibrer l'énergie et de favoriser ainsi une meilleure santé, ou la prospérité. Littéralement, Feng Shui signifie “Vent Eau”

Plusieurs écoles de Feng shui se sont développées en Chine, rendant de plus en plus complexe la lecture des différents éléments. Ces écoles utilisent la boussole, le “bagua” (diagramme octogonal représentant les 8 directions et contenant les digrammes du livre des divinations, le yi king), se basent sur la théorie des 5 éléments, se référent aux forces telluriques, au facteur temporel, au ying et au yang, aux neufs étoiles volantes et leur carré magique des neuf chiffres ... Tant de connaissances d’origine diverses aux multiples intéractions nécessitant plus de quelques stages pour maîtriser un diagnostic et remédier à des mauvaises circulations d’énergie dans un lieu.

Depuis des siècles, les Chinois consultent les maîtres pour aménager leurs cités, bâtir leurs maisons et les businessmen font appel aux experts de Feng shui pour décider de l'implantation et de l’aménagement des bureaux.

Maintenant, et depuis les années 80, le feng shui s’est largement diffusé et vulgarisé d’abord aux USA, puis en occident. Cette vulgarisation est très emprunte de la superstition et c’est souvent un amalgame de croyances et recettes qui sont à tord nommées feng shui.

De nombreux architectes, se sont intéressés au feng shui, et/ou collaborent avec des maîtres ou initiés et ont acquis certains principes de base, et sont sensibilisés à notre façon de sentir les circulations d’énergie.

Par cette vulgarisation nous avons accès à des constats de base nous permettant d’équilibrer et d’enrichir notre vie dans notre lieu vie.


Vous pourrez lire quelques exemples dans le texte "Le Fend Shui au Quotidien".




Invités
ART ET TISSAGES
Lascaux, 14 23120 BANIZE
+33 (0)5 55 66 00 85 ~ contact@art-tissages.com ~ Mentions légales
ART ET TISSAGES